Cleaners Les experts du ménage – Présentation des experts

Cleaners les experts du ménage

Audrey et Georges
Vendredi 7 février à 21:05

Cleaners Les experts du ménage – Présentation des experts

publié par Bastien Vaz le 30/12/2019
Le nettoyage dans la peau
Dans la vie de tous les jours, ils sont blogueurs, cuisiniers ou chefs d’entreprise. Mais en vérité, ils ont une double vie : ce sont des experts du ménage. Ces «agents de la propreté» auront trois jours pour aider les témoins qui font appel à eux et tout nettoyer du sol au plafond.
cleanerslogo.png

Leslie

«Chez moi, tout est propre, au millimètre près»

cleanersleslie.jpg
 

Originaire du Var, Leslie a 37 ans. Femme de chambre polyvalente dans un hôtel et mère de trois enfants, elle ne s’arrête jamais, ne jure que par le vinaigre blanc, et nettoie plus vite que son ombre.

«J’ai toujours adoré nettoyer et j’en ai fait mon métier. Adolescente, je faisais le ménage chez des particuliers pour gagner de l’argent. Chez moi, tout est propre, au millimètre près. Pourtant, ma maison est vivante ! Je ne m’interdis pas d’y faire la fête. Je ne suis pas du genre à demander aux invités d’enlever leurs chaussures. Mais je nettoie toujours après, et c’est une vraie partie de plaisir. D’ailleurs, je suis une véritable adepte du vinaigre blanc, je m’en sers même pour assouplir mon linge. Pour faire le ménage, je n’utilise que des matériaux accessibles à tous. Ma petite astuce pour diffuser une bonne odeur chez soi à moindre coût : planter des clous de girofle dans des agrumes. Avant toute chose, j’ai accepté de participer à ce programme car j’aime rendre service. Si je suis plutôt cash dans l’émission et me comporte comme Xena la guerrière, je suis aussi compatissante et je ne juge pas. Je pars du principe que rien n’est insurmontable.»
 

Alexandre

«Mon métier m’a appris à être rigoureux»

cleanersalexandre.jpg
 

Du haut de ses 2,05 m, ce chef cuisinier de 37 ans est un véritable as du ménage. Si sa carrure imposante peut parfois intimider, Alexandre sait faire preuve d’empathie et aime aider son prochain.

«J’ai voulu participer à cette émission car elle est bienveillante. Notre rôle n’est pas de critiquer mais d’aider. Dans Cleaners, nous entrons dans la vie des gens et leur intimité. L’objectif est de leur donner le déclic qui les fera changer. Même si nous visionnons des images de leur maison avant de nous y rendre, nous ne savons pas vraiment à quoi nous attendre ! Ce programme n’est pas de tout repos mais il est très satisfaisant de rendre des gens heureux. Je n’ai pas toujours été passionné par le ménage. Jusqu’à l’âge de 19 ans, je vivais comme un pacha chez mes parents. Je ne rangeais pas ma chambre et mon lit était toujours défait. Mais mon métier m’a appris à être rigoureux. J’ai même réussi à obtenir la note de 19,86/20 lors d’un contrôle d’hygiène ! Je crois qu’avec tous les experts dans cette émission, nous avons le même mot d’ordre : bannir les produits chimiques et utiliser des alternatives naturelles. Le citron, par exemple, est un excellent dégraissant !»
 

Laura

«J’aime rendre service »

cleanerslaura.jpg
 

A 31 ans, Laura possède sa propre entreprise de nettoyage. Elle fidélise sa clientèle grâce à sa petite touche personnelle : les huiles essentielles. Femme d’affaires accomplie et mère de famille, elle ne laisse pas de place au hasard.

«Dans ma famille, la passion pour le ménage se transmet de mère en fille. La mienne n’a que deux ans et se balade souvent avec un chiffon à la main. Comme je dirige une entreprise de nettoyage, j’ai tout de suite su que cette émission était faite pour moi ! J’aime rendre service et partager mes connaissances en termes de propreté. Dans Cleaners, je me rends chez les témoins, habillée comme un agent de la police scientifique : je porte souvent des gants, un masque et des lunettes de protection ! Mais mes missions ne se résument pas seulement au nettoyage. Je suis aussi là pour aider à ranger, trier et organiser. Au début, j’avais peur de voir des choses affreuses sur le tournage. Mais sur le terrain, on oublie finalement ce genre de détails. La seule chose qui compte, c’est le résultat.»

 

Zak

«Ma seule peur était d'apercevoir des rongeurs» 

cleanerszak.jpg
 

Parisien, Zak a 30 ans. Il est drôle, dynamique et s’est découvert un côté «maniaque» sur le tard, après avoir vécu en colocation. Passionné de danse, il adore les petites astuces pour améliorer son intérieur et le «do it yourself».

«Dans la vie, j’aime aider les gens, faire des choses avec mes mains et danser. J’ai donc décidé d’en faire mon métier en lançant mon concept de loisirs créatifs. Je donne des cours de danse, j’organise des ateliers de couture et de décoration. J’adore le réaménagement d’intérieur. Dans l’émission, j’interviens surtout pour aider les personnes à ranger leur maison et je leur donne des petites astuces. Par exemple, nous avons tous chez nous un tiroir ou un vide poche rempli de choses que l’on a déposées au fur et à mesure. Le bon réflexe à avoir est de trier régulièrement ce tiroir. Si un objet est abîmé, inutilisable ou si l’on ne s’en est pas servi depuis un moment, il faut s’en séparer ! Je rassure toujours les témoins chez qui je me rends. Comme eux, je n’aime pas le ménage et leur explique également comment rendre cette tâche responsable et obligatoire en une activité chouette et amusante. Sur le tournage, ma seule peur était d'apercevoir des rongeurs ou autres petites bêtes!»