L'aventure Robinson - Interview de Jarry

L'aventure Robinson - Interview de Jarry

publié par Aurélie Binoist le 29/01/2019
«Je considère Tal comme ma petite sœur»
Venu se prouver des choses à lui-même et aux autres, Jarry a accepté de relever le défi de «L’aventure Robinson». Malgré des conditions particulièrement difficiles, il a tout fait pour rapporter le maximum d’argent à son association, Un cadeau pour la vie, et a fait une belle rencontre en jouant aux côtés de Tal.
Aventure Robinson Jarry

Pourquoi avoir participé à cette aventure ?
On m’avait déjà proposé plusieurs émissions de survie mais L’aventure Robinson est celle qui correspondait le mieux à mes attentes. Lorsque l’on est comme moi un peu casse-cou et motivé à l’idée de vivre de nouvelles aventures, on est forcément séduit par le projet, même si ça fait très peur. J’étais attiré par l’idée du dépassement de soi. Les gens me voient comme une personne très sensible et je voulais prouver que j’étais aussi capable de me mettre en danger et de repousser mes limites. Je prône souvent ce genre de valeurs dans la vie de tous les jours et je devais les mettre en applications. Je déteste ceux qui donnent des conseils mais qui ne les respectent pas. J’avais aussi évidemment envie de faire parler de mon association, Un cadeau pour la vie. J’essaie de faire des émissions tous les ans pour financer des actions car nous ne sommes que deux parrains, avec le comédien Baptiste Lecaplain. Depuis L’aventure Robinson, Tal s’est jointe à nous et elle a déjà donné un concert dans le cadre de l’association.

Quelle était votre plus grosse crainte ?
Tout ! J’avais très peur d’avoir faim mais, au final, ça n’a pas  été la plus grosse difficulté. Pourtant, nous n’avons mangé qu’une seule noix de coco en cinq jours ! Je craignais aussi les bêtes, même si je savais qu’il ne s’agirait a priori que d’insectes. J’ai voulu chercher des informations sur internet sur les dangers de dormir en pleine nature… mais j’ai très vite arrêté car ce que j’ai lu m’a rapidement fait très peur ! Au final, je ne me suis pas vraiment préparé, je voulais l’aborder comme si j’étais un vrai naufragé ! J’ai fait appel à ma logique et à mes souvenirs d’enfance. Je n’ai jamais été très manuel mais j’ai trois frères qui ont passé beaucoup de temps à construire des cabanes. Moi, je les observais !

Au final, qu’est-ce qui a été le plus difficile ?
Avant de partir, on pense que ça va être dur… mais on est loin de se douter de ce que cette aventure demande en réalité. Je pensais que nous allions être au cœur de paysages magnifiques, avec eau turquoise et sable blanc. Mais nous avons vraiment eu un temps catastrophique ! Sur cinq jours, nous avons bénéficié d’une seule après-midi de beau temps et nous avons eu de la pluie tout le reste du temps. En plus, comme il y avait un très fort taux d’humidité, il faisait vraiment froid et tout était constamment mouillé. J’avais regardé les précédentes émissions et tous nos prédécesseurs ont eu de meilleures conditions météorologiques. Sans le réconfort du soleil, je pense que notre aventure a été bien différente de la leur. Sur place, c’était très difficile, mais après coup, je pense que ces conditions extrêmes ont rendu notre aventure encore plus belle ! J’essayais toujours de positiver. Et quand je commençais à en avoir assez, je pensais aux enfants de mon association et à leur quotidien difficile. Je pensais aussi aux miens, qui ont été une vraie force. Je voulais pouvoir être fier de ce qu’ils verraient en regardant l’émission dans quelques années.
 

Aventure Robinson Tal et Jarry
 

Vous semblez vous être très bien entendu avec votre camarade d’aventure, Tal…
Oui, je l’avais croisée une seule fois sur une émission. Maintenant, nous nous appelons tous les jours et je la considère comme ma petite sœur ! Nous ne sommes pas restés longtemps sur cette île, mais vu les circonstances, nous avons eu l’impression d’avoir vécu 10 ans ensemble ! J’ai eu beaucoup de chance : j’ai vraiment rencontré une très belle personne. Sur l’aventure, elle chantait tous les soirs et ça m’a vraiment réchauffé le cœur. Dans les épreuves, nous étions complémentaires même si, avec la fatigue, nous ne nous comprenions pas toujours ! Nous ne sommes tous les deux pas de grands sportifs et nous avons rapidement atteint nos limites, mais nous avons réussi à nous surpasser.

Avez-vous le sentiment que cette aventure vous a changé ?
Oui, elle a profondément modifié mon quotidien. Avant, je n’étais pas du tout bricoleur. Depuis mon retour, j’essaye de monter des meubles, de faire de la peinture, d’être plus manuel. J’ai aussi envie d’être plus actif dans mon jardin. Et surtout, je ne me plaindrai plus jamais d’avoir mal dormi ou d’avoir faim après ce que j’ai traversé !

Quels sont vos projets ?
Je suis en tournée avec mon nouveau spectacle pour 63 dates en France et dans plusieurs pays francophones. Je serai également dans la deuxième saison des Bracelets rouges et je vais continuer à apparaître aux côtés d’Arthur dans de nouvelles émissions. Je travaille aussi sur des projets de fiction mais il est encore un peu tôt pour en parler.

 

Press Kit

Partager