Présentation du film La Momie

Présentation du film La Momie

publié par Vanessa Vincent le 05/11/2019
«Le passé ne peut rester enfoui à jamais»
«La mort n’est qu’un portail vers une vie nouvelle. Vivants aujourd’hui, nous vivrons à nouveau. Sous maintes formes, nous reviendrons». Cette prière égyptienne donne le ton de «La Momie», reboot éloigné du film éponyme de 1999, signé cette fois par Alex Kurtzman. Au programme de ce film d’aventure haletant : effets spéciaux et cascades spectaculaires lors d’un voyage dans le temps, de l’Egypte ancienne à l’Angleterre. Emmené par Tom Cruise et Annabelle Wallis, ce blockbuster tient toutes ses promesses…
la_momie_2.jpg

En Mésopotamie, berceau de civilisation aujourd’hui appelée Irak, les insurgés s’acharnent sur les vestiges du passé. Nick Morton (Tom Cruise), éclaireur dans l’armée américaine, soldat décoré à la moralité pourtant discutable, et son coéquipier Vail (Jake Johnson) prennent soin d’avoir une longueur d’avance sur leur unité pour mettre la main sur certains objets d’art et antiquités précieuses. Mais cette fois, ils sont dépassés par la situation… En effet, un sarcophage égyptien recouvert de hiéroglyphes datant du Moyen Empire vient d’être découvert dans une vaste antichambre. Il renfermerait la sépulture de la princesse Ahmanet (Sofia Boutella). Belle, rusée, intraitable, elle fut l’unique héritière du trône d’Egypte. Le royaume du pharaon devait lui revenir de droit pour qu’elle y règne sans pitié et sans crainte, vénérée telle une déesse vivante. Mais le pharaon eut un fils et dès lors, cet enfant allait la priver de sa destinée. Jurant de se venger, elle fit le choix d’embrasser le mal en s’alliant à Seth, le dieu de la mort. Ils conclurent un pacte qui devait déchaîner les ténèbres… En châtiment de ses péchés, Ahmanet fut momifiée vivante il y a 5 000 ans et son corps, emmené loin d’Egypte… De nos jours, l’armée, accompagnée de l’archéologue Jenny Halsey (Annabelle Wallis), emporte le sarcophage à Londres. Mais désormais «libérée», la momie reprend vie et choisit Nick comme «élu». La colère des dieux est déclenchée et Ahmanet est prête à semer le chaos sur terre…

Un mythe dépoussiéré

Dix-huit ans après avoir été pressenti pour incarner le rôle principal dans La Momie en 1999, l’inusable Tom Cruise prend sa revanche en devenant le héros du premier film des Universal Monsters. Il y partage notamment l’affiche avec Russell Crowe, qui campe le Docteur Jekyll. Amis de longue date, les deux acteurs souhaitaient tourner ensemble depuis longtemps. C’est désormais chose faite avec, en prime, un affrontement pour le moins spectaculaire ! Annabelle Wallis (Annabelle, Le roi Arthur : la légende d’Excalibur, X-Men : Le commencement) prête ses traits à la brillante archéologue Jenny Halsey. Sofia Boutella (Hotel Artemis, Atomic Blonde, Star Trek : Sans limites) endosse quant à elle le rôle de la momie. Choisie personnellement par Alex Kurtzman, elle a passé pas moins de quatre à six heures par jour entre les mains expertes des maquilleurs pour incarner Ahmanet ! Le tournage s’est d’abord déroulé en Namibie, à la pointe sud du continent africain. Puis, direction les mythiques studios Shepperton, situés dans le sud-ouest de Londres, et dans la capitale anglaise, plus particulièrement à la station de métro Charing Cross, dans le quartier de la City, et au Musée d’histoire naturelle. Filmé en pellicule argentique, La Momie a généré près de 300 kilomètres de rushs. Les scènes d’action et de cascades sont particulièrement surprenantes. C’est en effet la première fois que les téléspectateurs peuvent voir sur grand écran les acteurs se déplacer en apesanteur dans un avion. Cette prouesse a nécessité des mois de répétitions pour les acteurs, qui ont suivi un entraînement intensif. Le scénario de La Momie est signé par Christopher McQuarrie, qui a notamment dirigé Tom Cruise dans Jack Reacher et Mission Impossible : Rogue Nation. Aussi captivant que mystérieux, ce voyage à travers les âges nous invite en tout cas à laisser le passé là où il est…

Press Kit

Partager