Profilage - Interview de Philippe Bas

Profilage - Interview de Philippe Bas

publié par Karelle Bourgueil le 18/12/2018
«Rocher va être obligé de faire des choix»
Le commandant Rocher est à la fois surpris et déstabilisé par le retour inattendu d’Adèle. Au-delà de ces retrouvailles si particulières, il est amené à prendre une décision décisive pour son avenir. Philippe Bas, qui incarne ce personnage depuis six ans, livre ses impressions.
profilages09_pbas.jpg

Dans quel état d’esprit est le commandant Rocher au début de ces nouveaux épisodes ?
Il est à la fois étonné et décontenancé. Il se trouve dans une sorte de flou artistique puisqu’il ne sait pas vraiment s’il peut à nouveau compter sur le soutien d’Adèle, aussi bien à titre professionnel que personnel. Cette ellipse de cinq ans, entre le dernier épisode de la saison 8 et le premier de cette saison, leur permet de se retrouver avec d’autant plus d’émotion. Cette séparation crée une situation à la fois incongrue et naturelle. Leurs retrouvailles sont aussi fortes qu’étranges. Une sorte d’ambiguïté persiste entre eux.

Que traverse-t-il dans cette neuvième saison ?
Rocher va apprendre une nouvelle qui met en suspens sa raison d’être et va remettre plusieurs éléments de sa vie en question. Il va être obligé de faire des choix. Dans un premier temps, il ne va pas forcément faire le plus opportun… mais une prise de conscience va l’amener à modifier sa décision. Cette saison est essentiellement axée sur la séparation et le rapprochement, et sur les raisons qui poussent les gens à se retrouver, ou pas, en fonction des aléas de la vie : maladie, séparation géographique, choix de carrière professionnelle...

profilages9roudet_bas.jpg
 

Juliette Roudet a décidé de quitter la série. Que retenez-vous des années passées à ses côtés ?
J’en retiens une grande complicité. Son arrivée dans Profilage marquait un tournant compliqué à aborder car elle succédait à Odile Vuillemin. Juliette a su apporter un vent de nouveauté. Une vraie réussite ! A l’instar d’Odile, elle avait beaucoup de talent et proposait un style de jeu, très réaliste, qui me correspondait. Nous avons partagé trois superbes saisons. Je comprends qu’elle ait besoin de se tourner vers de nouveaux projets. Elle laisse sa place à quelqu’un d’autre et à des perspectives de défi qui augurent d’un futur prometteur.

Elle a réalisé un épisode cette saison…
J’ai trouvé cette tentative super et très positive. Après une certaine expérience, on a une perception particulière des émotions qui se jouent sur un plateau. C’est une aventure qui pourrait me tenter.

De votre côté, qu’est-ce qui vous motive chaque année à reprendre le rôle du commandant Rocher ?
J’apprécie beaucoup en tant qu’acteur de ne pas avoir l’impression d’être dans une routine. Il y a des choses qui se ressemblent, avec notamment la mise en place du même protocole lors des enquêtes : une scène de crime, les investigations qu’elle entraîne, puis la déduction psycho-criminologue mais cela me surprend malgré tout à chaque fois, car l'aboutissement n’est jamais identique. L’évolution des personnages et les enquêtes sont toujours surprenantes et riches en suspense.