Koh-Lanta - Interview d'Alexia Laroche-Joubert

Koh-Lanta

La guerre des chefs
Vendredi 5 avril à 21:00

Koh-Lanta - Interview d'Alexia Laroche-Joubert

publié par Bastien Vaz le 19/02/2019
«Il faut constamment les surprendre»
A peine arrivés sur l’île, les vingt et un aventuriers sont immédiatement plongés dans le feu de l’action : ils se mesurent à la mythique épreuve des poteaux, habituellement réservée aux trois derniers. Alexia Laroche-Joubert, présidente d’ALP, dévoile les nouveautés de cette saison…
alexia.jpg

Pourquoi cette saison est-elle intitulée «La guerre des chefs» ?
Ce sous-titre va marquer toute la saison. Cela commence dès l’arrivée des vingt et un aventuriers sur l’île, avec la mythique épreuve des poteaux. Les trois derniers en équilibre seront désignés comme les chefs d’équipe. Ils auront le privilège de choisir leurs compagnons d’aventure, hériteront d’un bracelet d’immunité - à utiliser avant la réunification - et pourront assister aux conseils de leurs adversaires. Nous voulions que le chef ait une vraie fonction, c’est pourquoi il pourra mener des actions stratégiques, lors de certaines épreuves, afin de mener son équipe à la victoire. 

Pourquoi faire débuter les aventuriers par l’épreuve des poteaux ?
Ils connaissent par cœur les règles de l’émission et se font une idée précise, ont des certitudes de ce que sera leur aventure avant même leur départ. Il faut donc constamment les surprendre pour les déstabiliser avec des nouveautés. C’est la force que Koh-lanta et c’est ce qui fait son succès. Jamais ils n’auraient pu penser débuter par la fin, par les poteaux. Et le téléspectateur sera également surpris de découvrir quel profil va se démarquer des autres, se surpasser.

foulards.jpg
 

Quelles sont les autres nouveautés cette année ? 
Cette saison est riche de nouvelles épreuves, grâce au travail des équipes d’ALP. Nous tournons sur un site magnifique, entouré de fonds marins, propice aux épreuves aquatiques. Mais il y a également des nouveautés qui se jouent dans la jungle, dès le début, les aventuriers seront confrontés à une épreuve inédite. Il s’agit d’un parcours relais où ils devront transporter une boule jusqu’à un labyrinthe rotatif. Dans un second temps, chaque chef guidera deux coéquipiers aveuglés par un bandeau. Ils tiendront une corde et seront guidés par ce dernier pour que les boules atteignent leur destination dans le labyrinthe. Le chef devra être très précis pour ne pas pénaliser son équipe.

Que nous réserve le casting ?
Nous avons des profils très divers. Les aventuriers ont entre 20 et 53 ans et viennent de différents endroits : de la Gironde à l’Alsace, en passant par la région parisienne et la Belgique. Les milieux socioculturels sont très hétérogènes : une aventurière est poissonnière, une autre est conseillère financière. Ils sont, pour la plupart, sportifs. Nous avons aussi toutes sortes de personnalités. Certaines, renfermées, se révèleront au fil de l’aventure, d’autres ont un tempérament de feu. Pour certains, Koh-Lanta est synonyme de revanche, à l’image de Frédéric - à qui on avait interdit le sport en pensant qu’il avait de l’arthrose - et de Chloé, qui s’est subitement retrouvée sur un fauteuil roulant pendant une période de sa vie. Cette émission est pour eux une preuve de résurrection.