Un bébé pour Noël

Un bébé pour Noël

Un bébé pour Noël (Partie 1)
Lundi 10 décembre à 21:00

Un bébé pour Noël

publié par Vanessa Vincent le 20/11/2018
«Ce tournage restera gravé à jamais dans ma mémoire»
Quand la fiction rejoint la réalité… Laëtitia Milot revient avec émotion sur le tournage d’«Un bébé pour Noël» à Chamonix, où la comédienne tournait enceinte le personnage de Noémie, qui se réveille dans une chambre d’hôpital… à quelques jours de Noël. Après six mois passés dans le coma, la jeune institutrice apprend, abasourdie, qu’elle attend un bébé. Joyeux Noël !
un_bebe_pour_noel_1.jpg

Comment avez-vous concilié grossesse et tournage ?
TF1 et la production m’ont offert un très beau cadeau en me donnant l’opportunité d’incarner le personnage de Noémie, enceinte. Tourner une fiction en deux parties est extrêmement rare et je suis consciente de ma chance. Ce fut un moment unique. Enceinte de sept mois, j’ai tourné avec de vraies sensations de future maman et ressenti des émotions très différentes. Vivre cette expérience fut magique. Ce tournage restera gravé à jamais dans ma mémoire. Celui de Coup de foudre à Bora Bora demeure aussi un merveilleux souvenir, mais différent. J’étais enceinte, mais cela ne se voyait pas. Dans cet unitaire, nous parlons vraiment de la grossesse à travers cette femme, qui est à la recherche du père de son enfant. A titre personnel, je me suis sentie très épanouie tout au long du tournage. J’ai vécu une très belle grossesse. Je n’en garde que d’excellents souvenirs. L’équipe avait aménagé le planning en fonction de moi et j’avais naturellement l’accord des médecins pour tourner. Je connaissais la plupart des comédiens et le réalisateur, Eric Summer. J’étais donc totalement en confiance. Un bébé pour Noël restera la fiction la plus spéciale de ma carrière. Plus tard, ce sera aussi un beau souvenir pour ma fille, Lyana.

Votre public est-il toujours l’une de vos forces ?
Plus que jamais. J’ai partagé ma grossesse avec lui. C’était la moindre des choses que je pouvais faire car j’ai un soutien inébranlable de sa part depuis dix ans. Il m’a donné de la force. Tant de monde m’a remerciée d’avoir parlé de l’endométriose et m’a encouragée lorsque j’en avais le plus besoin. Ma famille et mes proches ont naturellement joué un rôle très important, mais la présence quotidienne du public a elle aussi été vitale. Je me sens encore très redevable envers lui. Un bébé pour Noël est aussi une façon de lui dire «Merci», tout comme je l’ai également fait en présentant Lyana dans un magazine, peu de temps après sa naissance.

Parlez-nous de votre personnage, Noémie. Qui est-elle ?
C’est une jeune femme un peu perdue. Elle est la première étonnée de se réveiller à l’hôpital enceinte car elle ne comprend pas ce qui lui arrive. Solide, elle a la tête sur les épaules et a un fort caractère. En chutant, elle a été victime d’une amnésie partielle. Elle va désormais tout mettre en œuvre pour recouvrer la mémoire et découvrir qui est le père de son enfant avec l’aide de sa meilleure amie, Maureen. Un bébé pour Noël est une fiction familiale qui mêle humour et émotion dans une atmosphère magique, à quelques jours du réveillon. J’espère que les téléspectateurs prendront autant de plaisir à la suivre, que moi à la tourner !

Son cœur balance entre ses deux prétendants, Yann et Olivier. Comment va-t-elle opérer son choix ?
Dans la vie, j’aime beaucoup dresser des listes dans ma tête ou à l’écrit de ce que je dois faire dans la journée ou dans la semaine. J’en ai parlé à l’auteur et nous retrouvons donc Noémie avec sa liste composée des points forts et faibles de chacun de ses deux amoureux : Yann et Olivier. C’est très drôle car elle cherche l’homme parfait mais comme vous le savez, il n’existe pas ! La situation est donc un peu compliquée, mais la magie de Noël aidant…

Vous dévoilez votre «clé du bonheur» dans un nouvel ouvrage. Quelle est-elle ?
J’ai commencé à écrire ce livre lorsque j’étais enceinte. Très épanouie, je ressentais le besoin de partager ces moments de plénitude. En regardant autour de moi dans ma vie privée, dans ma façon de gérer les choses, de prendre soin de moi, de mes animaux, de la nature, j’ai trouvé des petites astuces dans de nombreux domaines, à mettre en pratique au quotidien. A travers ces petits conseils, j’ai essayé de coucher par écrit ma philosophie de vie : relativiser, positiver et ne pas se gâcher la vie pour des futilités.