Traqués : interview de Jenifer

Traqués : interview de Jenifer

publié par TF1PRO le 24/04/2018
«Je me suis inspirée de mon caractère»
Sarah, jeune femme solitaire et combative, voit son quotidien basculer quand elle découvre Léo, 11 ans, caché dans le coffre de sa voiture. Les circonstances dramatiques qui l’ont mené ici les entraînent dans un périple mouvementé et émouvant. Jenifer interprète le premier rôle de cette fiction télévisée aux côtés du jeune Félix Bossuet («Belle et Sébastien»).
traques.jpg

Qu’est-ce qui vous a séduite dans ce projet ?
J’ai immédiatement accroché avec Sarah et toute la complexité de son personnage. J’ai été séduite par son côté abîmé et écorché vif. J’ai surtout apprécié la manière dont l’intrigue était ficelée et l'intensité grandissante au fil de l'histoire. En tant que mère, j'ai été touchée par la relation entre Léo et Sarah et cette manière extrêmement subtile et pudique de traiter de sujets comme l'adoption ou l'abandon d'un enfant. Contrairement à mes deux premiers longs métrages qui étaient des comédies où j'évoluais toujours avec plusieurs acteurs, dans Traqués, je me retrouve seule avec un enfant. Interpréter ce rôle plus dramatique et profond a été un défi personnel très motivant.

Quel genre de femme est-elle ?
Discrète et solitaire, elle vit dans un quartier modeste. Sarah se fond dans la masse pour passer la plus inaperçue possible. Elle déteste sa vie autant que son job et sa seule motivation est de récupérer sa paye pour ouvrir un jour son propre salon de tatouage parce que sa passion, c'est le dessin. On comprend mieux sa personnalité à travers ses croquis. Elle a traversé beaucoup d'étapes douloureuses mais malgré tout, c’est une battante qui ne renonce pas.

Quelle est sa réaction quand elle découvre Léo ?
Pourquoi est-ce tombé sur elle, elle n'a rien demandé ? Elle en a marre d’enchaîner les galères et en même temps, son histoire personnelle la pousse à s'occuper de Léo, désormais seul au monde. Elle n'a pas d'autre choix que de l’aider même si elle sait pertinemment qu'elle va au-devant de gros problèmes. Sarah n’a pas forcément les mots ou les gestes affectifs face à cet enfant. Elle ne sait pas comment s’y prendre avec lui et ses attitudes sont souvent maladroites.

Comment vous êtes-vous préparée pour ce rôle ?
J’ai rouvert certaines plaies et je suis allée puiser dans ces émotions.
Je me suis nourrie de mes propres expériences et des sentiments si particuliers qui lient une mère à ses propres enfants. J'ai cherché aussi dans mon caractère et mon éducation, tout ce qui me rapprochait de Sarah. On m’a appris à ne jamais renoncer et cette détermination m’a aidée à interpréter ce rôle.

traques_ambiance.jpg
 

Vous formez un duo avec Félix Bossuet tout au long du film. Comment s’est passée votre collaboration ?
Une jolie complicité s’est créée au fur et à mesure. C’est un enfant extrêmement mature et très talentueux. La justesse de son jeu fait parfois oublier que c'est un gosse ! J'ai beaucoup appris avec lui. Son regard change dès qu’il commence à tourner, c’est surprenant. Il fallait parfois que mon personnage soit déstabilisé par Felix. Sa spontanéité et son naturel m’ont beaucoup aidée à interpréter plus justement mon rôle.

traques_jeniferfelix2.jpg
 

Une scène a-t-elle retenu votre attention ?
Celle du viol a été la plus difficile. Sur le plateau, toute l'équipe était mal à l’aise. Un ami qui m’accompagnait sur le tournage n’a pas supporté cette scène et il est sorti en pleurant. Mais j’aime dépasser mes propres limites et l’abandon de soi que demande ce genre de scènes.  Je garde un excellent souvenir du tournage et des équipes si dévouées et attachantes. J’ai adoré le travail du réalisateur, Ludovic Colbeau-Justin (Juste un regard) qui a su me diriger et m'insuffler toute la confiance nécessaire. Il donne beaucoup d’indications et, en même temps, nous laisse la liberté de faire des propositions. Il a fait un travail remarquable. Traqués est un road movie percutant mêlant les scènes d'actions et les silences éloquents.

Quels sont vos projets ?
Je suis de retour en studio pour enregistrer mon nouvel album. Mes nouvelles chansons sont le reflet de ce que je suis aujourd'hui. Du sourire, de la joie, de la nostalgie aussi, et surtout des textes plus assumés, plus personnels que jamais. C'est une année de grands changements pour moi. J'ai retrouvé l'envie de chanter, l'envie de repartir en tournée, dans des salles plus intimes mais pas seulement … soyez patient, je vous en dirai plus très très vite.

 

 

 

Press Kit

Partager