Défilé du 14 juillet 2017 - Interviews de Philippe Perrot et Louis Bodin

Défilé du 14 juillet 2017 - Interviews de Philippe Perrot et Louis Bodin

publié par Vanessa Vincent le 20/06/2017
«Faire vivre les moments clés d’un événement exceptionnel»
Cette année, Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray commenteront avec Michel Scott le Défilé du 14 juillet depuis la place de la Concorde, entourés d'une équipe d'envoyés spéciaux pour nous faire vivre cette parade militaire au plus près des troupes, avec des séquences inédites et exclusives, réalisées sous la houlette d’Etienne Toussaint. Philippe Perrot, Responsable des Opérations Spéciales, nous dévoile le dispositif d’envergure mis en place par TF1 au plus près des soldats, en mer, dans les airs et au sol, pour nous faire vivre en direct cet événement majeur.
Défilé du 14 Juillet 2016

Quelle tonalité revêt cette année cet événement national ?
Il s’agit du premier 14 juillet du Président Emmanuel Macron avec son nouveau gouvernement, réuni au grand complet. Comme chaque Président, il souhaitera naturellement apporter sa touche personnelle à cette cérémonie, même si le déroulé du défilé est déjà plus ou moins dessiné. Autre point d’orgue, c’est aussi le 100e anniversaire de l’entrée en guerre de l’Amérique dans la Guerre 14-18. A cette occasion, un contingent de troupes américaines a été invité à défiler sur les Champs-Elysées. Le dispositif est encore en train d’être façonné, mais nos équipes seront mobilisées pour faire vivre en exclusivité aux téléspectateurs les moments clés de cette journée exceptionnelle. A cette occasion, 50 Marines nous feront l’honneur de faire une parade dans les jardins du Cercle de l’Union Interalliée, un lieu historique fondé en 1917 au moment où l’entrée officielle des Etats-Unis dans la guerre était venue accroître le nombre de ceux qui combattaient pour la même cause sur la terre française. Sur place, nous aurons également des reconstituants, une ambulance datant de la Guerre 14-18, mais aussi un big band de jazz américain. Entre 12h et 13h, Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau se retrouveront ici même pour la dernière partie de cette émission spéciale, en compagnie de Jean-Claude Narcy.

Comment ce programme va-t-il s’orchestrer ?
Il sera en trois parties. La première, de 8h30 à 10h30, plonge les téléspectateurs au cœur des derniers préparatifs sur les Champs-Elysées, à la rencontre des troupes. Puis, viendra l’heure du défilé avec la descente des Champs-Elysées par le Président, le défilé militaire, à la fois aérien, à pied et motorisé où se croiseront engins motorisés datant de la Première Guerre Mondiale et actuels. Ensuite, le Président partira de la place de la Concorde pour saluer les blessés et probablement aller au contact des Français. Enfin, la troisième partie se déroulera jusqu’à 13h au Cercle de l’Union Interalliée. Notre objectif est de proposer plusieurs focus aussi variés qu’exclusifs tout au long de cette matinée menée tambour battant par toutes nos équipes mobilisées sur place, en région et à l’étranger. Un an après les attentats de Nice, la ville rend hommage aux victimes. Nous serons en direct avec nos envoyés spéciaux pour suivre le début des commémorations.

L’an dernier, les téléspectateurs retrouvaient Louis Bodin à bord du Tonnerre, porte-hélicoptères d’assaut amphibie de la Marine nationale. Qu’en est-il cette année ?
Louis Bodin sera cette fois au large de Brest, à bord d’un tout nouveau navire, La Provence, appartenant à la classe FREMM. Celui-ci fait partie de la nouvelle génération des bateaux de la Marine nationale française. Nous allons opérer une opération commando. Pour ce faire, nous allons descendre à la mer une ECUME (Embarcation commando à usage multiple embarquable) qui est un canot semi-rigide utilisé par la Marine nationale française, susceptible d’avancer à 80 km/h. Alors que celui-ci sera en route, nous ferons descendre d’hélicoptère un commando. La présentation du bateau se déroulera dès 8h30 et cette opération en vol aura lieu entre 12h et 13h.

En 2016 sur la Seine, Denis Brogniart retrouve cette année les airs…
Effectivement, nous serons également en direct avec Denis à bord d’un Airbus A400M, un gros porteur militaire destiné à des missions de transport stratégiques et tactiques. Lors du défilé aérien, sa trappe arrière sera ouverte. Denis sera debout et nous pourrons ainsi filmer un autre A400M en même temps, permettant aux téléspectateurs de découvrir des images spectaculaires. L’avion décollera de la base d’Orléans où Denis sera présent aux côtés des pilotes et du commandant. Du décollage à son survol de la Défense jusqu’à la Concorde, nous serons à plusieurs reprises en direct avec lui pour partager de très beaux plans.

Où retrouvera-t-on Christophe Pallée ?
Il sera sur une base avancée en Jordanie, à l’endroit même où les avions français partent au combat pour lutter contre Daech. Christophe interviendra en direct pour nous faire partager le travail de la coalition qui œuvre sans relâche contre l’Etat islamique.

 
3 questions à Louis Bodin

Après nous avoir fait découvrir les coulisses du Tonnerre en 2016, Louis Bodin prend le large à bord du nouveau navire La Provence. Premier tour d’horizon.

Quel envoyé spécial serez-vous cette année ?
Je donne encore rendez-vous aux téléspectateurs en mer, plus précisément au large de Brest, où nous assisterons à un vrai entraînement avec La Provence, un des tous derniers bateaux furtifs de la Marine nationale française. Très impressionnant, il fait partie d’une génération très récente. Ses salles et son centre opérationnel semblent encore plus performants. Ce bateau est équipé d’un armement très novateur avec des missiles longue portée, des équipements comparables à ceux que peuvent avoir la Marine américaine, par exemple. C’est un navire multi-tâches, qui peut intervenir dans n’importe quel domaine. Nous allons opérer un entraînement avec des commandos venus de Lorient et nous verrons comment ils peuvent être transportés de ce bateau-là sur des canots ultra rapides.

Comment vous préparez-vous ?
C’est avant tout une grosse organisation qui demande un vrai travail d’équipe. C’est assez complexe car à partir du moment où l’on veut être en direct, il faut être totalement opérationnel en termes de transmission, de mise en place à l’intérieur du bateau, d’antenne, de relais, de câblage. Une vraie petite régie voit le jour afin que le réalisateur Eric Freslon puisse orchestrer la séquence. En termes de production, il faut connaître le nombre de caméras utiles, d’opérateurs, de preneurs de son. Nous travaillons en amont avec Eric car tout doit être anticipé en tenant naturellement compte des limites imposées par l’armée car nous ne pouvons pas tout filmer. Je suis, chaque année, très heureux de prendre part à cet événement. A l’heure où la scène internationale est de nouveau instable, où le terrorisme ne cesse de frapper, il y a une vraie écoute de la part de nos concitoyens et il est important de mettre en avant nos armées. On voit peu la Marine nationale puisque par définition, elle est loin de nos côtes. Le quotidien de ces femmes et de ces hommes, fait souvent de solitude, n’a jamais été aussi compliqué et il est important de leur rendre hommage. Notre rôle en tant que média est de relayer l’engagement de chaque instant de ces équipages qui œuvrent dans l’ombre. Par ailleurs, j’adore le direct et le travail en équipe, j’attends donc ce moment avec impatience ! Après 15 ans de courses au large, l’émotion est toujours au rendez-vous lorsque je suis en mer !

Que symbolise pour vous le 14 juillet ? Un souvenir marquant vous revient-il en mémoire ?
C’est le rassemblement de la nation autour de son unité et de ses valeurs. Lorsque j’ai effectué mon service militaire, j’ai été officier aspirant. J’ai défilé lors d’un 14 juillet au Prado, à Marseille et j’en garde un souvenir ému car je suis convaincu que le service militaire fonde la société. Mon souvenir le plus récent est lié à TF1, qui m’a permis de défiler à bord d’un Rafale, un des avions les plus performants à l’heure actuelle, avec des pilotes français qui ont une compétence reconnue dans le monde entier. Pour moi qui rêvais d’être pilote de chasse, ce fut exceptionnel !

 

Et sur LCI, programmation spéciale :

http://www.tf1pro.com/press-kit/communiques/programme/cp-14-juillet-2017-lci-111658

 

 

Press Kit

Partager