Joséphine ange gardien - Itv Ingrid Chauvin

Joséphine ange gardien - Itv Ingrid Chauvin

publié par Vanessa Vincent le 14/03/2017
«Il faut toujours garder un regard positif sur la vie»
Joséphine vient cette fois prêter main-forte à Charline, une avocate mariée et mère de famille qui apprend être atteinte d’un cancer du sein. Profondément traumatisée par la disparition de sa mère des années plus tôt des suites de la même maladie, Charline s’enferme dans le mutisme et le déni. Aura-t-elle le courage de regarder la réalité en face ? Ingrid Chauvin, héroïne de cet épisode, revient sur la complexité de ce rôle.
Josephine Ange Gardien
Mimie Mathy, Ingrid Chauvin | MANUELLE TOUSSAINT / DEMD PRODUCTIONS / TF1

Qui est Charline ?
J’incarne une mère de famille débordante d’énergie, amoureuse de la nature et totalement dévouée à son mari et ses filles. Pourtant, son univers s’écroule en apprenant qu’elle a une tumeur au sein. La difficulté pour Charline va être d’accepter la vérité et de trouver la force de se battre. Elle a instinctivement tendance à vouloir cacher son état de santé à ses proches et elle s’enferme dans le silence. Grâce à Joséphine, elle va apprendre à communiquer avec les siens. C’est d’ailleurs le message délivré dans cet épisode : ouvrez-vous à vos proches pour trouver le courage de vous battre. Cela permet d’avancer et d’affronter les difficultés que la vie ne manque de placer sur notre chemin.

Dès que le diagnostic est confirmé, Charline est convaincue que son mari va la quitter. Pourquoi une telle certitude ?
Toute femme est perturbée dès lors que l’on touche à un organe intime. On se sent affaiblie, amoindrie. Heureusement, ce sentiment n’est pas ressenti avec la même intensité chez toutes les femmes car sinon, ce serait dramatique. Je pense que Charline souffre d’un manque de confiance en elle et effectivement, elle redoute que son mari la quitte pour une autre. Par ailleurs, l’ombre de sa mère plane constamment au-dessus d’elle car elle a été emportée par le même mal et son père l’a quittée lorsqu’elle était malade. Elle est naturellement traumatisée par ce lourd passé. Elle a également peur pour ses filles. Pourtant, elle tient à rester forte, même si peu à peu elle s’affaiblit et qu’elle est sur les nerfs. Elle mène un combat intérieur complexe.

Comprenez-vous son obstination à vivre dans le déni ?
Absolument car le déni permet d’occulter la vérité. C’est une forme de protection. Passé le choc de la nouvelle, le plus douloureux est de passer à l’acceptation. Enfin, un long processus de réflexion se met en place. On n’a pas d’autre choix que de vivre avec, mais il faut trouver des solutions pour avancer et s’en sortir. Quoiqu’il en soit, il faut toujours garder un regard positif sur la vie.

Comment s’est déroulé le tournage avec Mimie Mathy et Arnaud Gidoin, qui incarne votre époux ?

Tout s’est très bien passé. Mimie et moi nous connaissons bien. Nous n’avions jamais imaginé tourner ensemble avant cette occasion. Jouer avec elle est très agréable car elle est aussi impliquée et studieuse que moi. J’ai découvert Arnaud sur ce tournage et l’alchimie a tout de suite été au rendez-vous. C’est un comédien très attentionné et cela a facilité notre jeu. Il y avait une bienveillance réciproque. Je n’ai pas du tout vu passer ces trois semaines !

Vous êtes actuellement en tournée aux côtés de Francis Huster pour la comédie Avanti !...
Jouer devant une caméra et sur les planches sont deux expériences complémentaires. Le théâtre me permet d’aller directement à la rencontre de mon public, qui me suit depuis de nombreuses années. Le tract y est beaucoup plus important. Les émotions sont décuplées. Par ailleurs, jouer en direct dans un lieu différent chaque soir est très plaisant. C’est une belle expérience. J’ai commencé ma carrière par le théâtre il y a 20 ans et j’appréhendais de retrouver les planches. C’est un vrai plaisir ! Pour autant, je n’oublie pas les tournages que j’affectionne toujours autant.

Quels sont vos projets ?
Je suis en tournée dans toute la France, la Suisse et la Belgique jusqu’au 28 mai. Par ailleurs, je suis en train d’adapter des contes pour enfants. Ce projet me tient à cœur et verra le jour en cours d’année. Je ne désespère pas de retrouver un rôle récurrent car j’adore cela ! Je cherche toujours à être au plus près de mon public. A travers mon histoire personnelle, je suis peut-être devenue un symbole de courage et d’espoir et je partage beaucoup avec lui, notamment sur les réseaux sociaux. J’ai une vie ordinaire avec un métier extraordinaire et cela me convient parfaitement bien !

Press Kit

Partager